Propriétaire immobilier au Chesnay-Rocquencourt : plus que quelques jours pour opérer la déclaration de biens

Partager sur :

Eh oui ! Si vous êtes concerné par la déclaration de biens en 2024, il vous reste peu de temps pour entreprendre la démarche. De fait, celle-ci est assez simple à effectuer et ne vous prendra que quelques minutes. Toutefois, un retard par rapport à la date d’échéance vous fera écoper d’une amende de 150 euros par bien non déclaré. Retour sur cette obligation fiscale.

Qu’est-ce que la déclaration de biens ?

La démarche consiste, comme son nom l’indique, à déclarer tous ses biens auprès des services fiscaux. Dans les faits, il faut identifier toutes les propriétés qui sont en votre possession, désigner votre résidence principale et les biens qui sont utilisés par d’autres personnes, et préciser les identités de leurs occupants. 

Le procédé permet à l’administration fiscale d’appliquer les taxes sur les biens et les personnes qui doivent être imposés.

Qui doit effectuer la démarche en 2024 ?

Cette année, la déclaration de biens ne concerne pas tous les propriétaires dans le secteur de l’immobilier au Chesnay-Rocquencourt. En effet, elle s’adresse uniquement à ceux qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas pu réaliser la démarche l’année dernière. 

Elle touche également ceux qui ont apporté des modifications dans leurs patrimoines immobiliers depuis la précédente déclaration. Cela se produit à la suite d’une nouvelle acquisition, d’un changement d’adresse ou à l’entrée d’un nouveau locataire.

Comment procéder ?

Pour rappel, déclarer ses biens en 2023 consistait à se rendre sur le site impots.gouv.fr, à accéder à son espace personnel et à remplir le formulaire adéquat. La démarche devait alors s’effectuer obligatoirement en ligne. 

Mais cette année, une version papier du questionnaire a été produite par les services fiscaux pour faciliter la démarche. Il faut savoir que 17 % des propriétés de biens immobiliers n’ont pas pu la réaliser l’année passée à cause de bugs dans le système ou faute de connexion internet.